Nous vous présentons Zoé croisé cane Corso de 2 ans. De son jeune âge Zoé connait déjà un parcours bien triste. Maltraitée, Zoé est arrivée dans un refuge à l’âge de 6 mois. Ensuite adoptée, Zoé avait enfin la promesse d’un avenir radieux, complice et fusionnel. Mais la maladie est très vite entrée dans sa vie et Zoé a passé plus de temps à veiller et soutenir son jeune maître qu’à profiter d’une existence heureuse et dynamique que son jeune âge réclamait. Après 18 mois de loyauté et d’assistance, la mort a emporté son maître là où elle ne pouvait plus le suivre, la laissant seule et désemparée.
Zoé est donc arrivée chez nous avec notre promesse de l’aider et de l’accompagner à notre tour, de lui trouver le bonheur que le sort s’acharne à lui refuser.
Le coeur encore ancré à son passé, méfiante et apeurée à son arrivée, impressionnante par sa taille et sa force physique qu’elle doit au cane corso, nous ne savions comment acquérir sa confiance sereinement mais c’est finalement elle qui prit les devants en baissant sa garde assez rapidement. Zoé a juste besoin d’apprendre à connaitre les personnes qui l’entourent pour se sentir en sécurité et une fois son amour accordé elle ne le reprendra plus jamais.
Si Zoé se montre adorable, calme et affectueuse avec son entourage, elle a vite tissé des liens de loyauté particulièrement forts avec certains bénévoles privilégiés, les suivant partout, les protègeant. Zoé se montre très réceptive à leurs ordres et apprend très vite. Au Centre Canin où elle a suivi les cours d’éducation, elle a su marquer les esprits par sa facilité d’apprentissage, ses yeux exprimant une fidélité indéfectible, une bienveillance et une envie de faire plaisir pour unique récompense.
Posée et sereine en extérieur, son retour en box est marqué par des aboiements et des sauts sur les grilles, essayant désespérément d’attirer l’attention.
En maison, Zoé avait un comportement exemplaire, sage, propre extrêmement câline mais montrait une angoisse à la séparation. La tolérance à la solitude n’est donc pas certaine mais peut être expliquée par un contexte d’hyper attachement à son maître malade, amplifié par une vie à deux exclusive en huis clos et sans aucune activité.
Zoé est compatible chiens, une rencontre sera bien entendu effectuée si sa future famille a déjà un compagnon canin pour s’assurer de l’entente.
Par précaution, nous privilégierons une famille sans chat, car bien qu’elle semble joyeusement attirée par eux, elle montre une pointe d’agressivité face à leurs déplacements.
Adorable et affectueuse, Zoé a rencontré les enfants de bénévoles sans montrer de souci comportemental. Par mesure de précaution, au vu de sa corpulence musclée, les enfants en bas âge devront être évités.
Fidèle, loyale et terriblement attachée, Zoé donnerait sa vie pour sauver les siens. Il faudra veiller à lui laisser sa place de chien avec fermeté et douceur pour éviter qu’elle ne prenne trop à coeur son rôle protecteur qui pourrait se développer envers son maître ou les enfants et nuire à l’entourage familial.
Intelligente, Zoé apprend avec un plaisir évident, heureuse de contenter ses proches.
Zoé attend sa famille, une famille expérimentée ayant déjà les clefs d’une éducation positive réussie qu’impose sa carrure. Une famille dynamique offrant promenades, jeux et qui continuera son apprentissage d’une main de fer dans un gant de velours pour combler ses attentes et son besoin de satisfaire.
Le chemin de Zoé a été parsemé d’obstacles, elle a grandi sous les coups pour ensuite connaitre un amour inconditionnel que la mort lui a arraché. Les blessures de son coeur sont cicatrisées mais la font encore souffrir, il lui faudra apprendre à connaître ses futurs adoptants pour livrer son coeur en toute confiance.
Zoé attend que le bonheur frappe enfin à sa porte et la soulage des souffrances que le destin lui a imposées. Un bonheur qu’elle protégera de tout son amour à la vie à la mort.