Je m’appelle Nesta, femelle âgée de 5 ans.
Je suis arrivée au refuge toute petite, alors que je n’étais encore qu’une jeune chatonne de quelques mois. Eh oui, comme vous le voyez, je suis encore au refuge depuis toutes ces années. J’ai connu tant de copains chats et chiens. Oui, des copains, parce que moi je suis compatible avec tout le monde! Beaucoup ont eu la chance d’être adoptés, mais pas moi. Moi ? Ça fait bientôt 5 ans que je suis là et que personne ne s’est retourné sur moi…
Ma vie se résume au refuge. Je ne connais que ça. J’ai pourtant entendu dire qu’il y avait tant de choses merveilleuses à vivre ailleurs, au sein d’une vraie famille…

Il est vrai que je ne sors pas de l’ordinaire, et que je suis aussi marquée par toutes mes années de galères… C’est sûr que je n’ai vraiment pas eu beaucoup de chance. Et dans ma malchance, j’ai eu un accident vasculaire cérébral (AVC), qui m’a laissé comme séquelle, celle d’avoir désormais ma tête un peu “penchée”. De temps à autre, il m’est aussi arrivé d’avoir des abcès que les tatas m’ont soignés. Finalement, avec tout ce que j’ai traversé, on dit de moi que je suis plutôt une battante, et que, même si j’ai eu certains soucis de santé, j’ai su combattre tous les petits virus liés à la vie en collectivité. Malheureusement j’ai été testé positive au virus FELV , la leucose.

Avec tout ça, il est vrai que je ne suis point la plus belle… L’apparence a une certaine importance, mais moi je ne suis pas dans le paraître, et j’aimerai trouver quelqu’un qui verra au dessus des apparences… Une personne qui verra en moi le petit coeur d’or enfoui sous mon poil, quelqu’un qui pourrait le voir…

Alors oui, je ne suis pas parfaite, mais j’ai eu tant de misères… Je suis arrivée au refuge telle une petite sauvageonne, très discrète et fuyant le contact, me noyant dans la masse de copains pour ne pas que l’on me remarque. Progressivement, je me suis montrée, je me suis intéressée aux humains et laissée approcher. Et même si je reste encore un peu craintive envers l’Homme, j’apprecie que l’on vienne me câliner lorsque je sais que je peux être en confiance. Je me livre aujourd’hui pour pouvoir enfin trouver une famille.

Maintenant, j’espère que le jour viendra où une personne me regardera et acceptera enfin de m’aimer. Je mérite aussi le droit de vivre une vie de tendresse, de réconfort, pour apaiser mes maux et panser les blessures qui se sont accumulées dans mon coeur. J’envie tout simplement d’avoir un avenir plus radieux que ne l’a été mon passé. Dans toute ma triste petite vie, m’adopter serait un magnifique sauvetage et le plus merveilleux des cadeaux que vous puissiez m’offrir.